Extension bois : faire une extension en bois pour sa maison

Extension bois : faire une extension en bois pour sa maison

Vous souhaitez faire une extension en bois pour votre maison ? Ici, nous sommes plutôt fan, mais autant jouer cartes sur table et lister les avantages et inconvénients de ce choix.

Extension bois ou parpaing ?

La construction en parpaing est traditionnellement plus courante, mais la construction de murs extérieurs à ossature bois est de plus en plus courante. Pourquoi ? Car ceux qui construisent de nouvelles maisons ont plus de choix, que cela soit en terme de prix, d’offre, mais aussi de pris en compte des critères écologiques.
Sauf dans quelques cas où les règles de conception du quartier définissent le type de construction de murs extérieurs à utiliser. Examinons certains des avantages et des inconvénients de la construction en blocs de béton par rapport à la construction à ossature de bois.

Avantage du béton

Résistance au feu

Le parpaing est en effet plus résistante au feu que les montants en bois et les revêtements en contreplaqué, bien que l’on utilise encore des cadres en bois qui sont fixés à l’intérieur des murs de la CMU pour permettre de dissimuler les conduites et les câbles mécaniques. Si un incendie se produit dans un endroit où des murs en CMU sont utilisés, les montants en bois (traverses) seront très probablement endommagés, alors que la CMU peut ou non être récupérée.

Meilleur support

Les murs sont moins susceptibles de bouger en cas de grands vents que les murs à ossature bois. De plus, les charpentes en bois ont plus de chances de se déplacer lorsque le bois sèche avec le temps.

Résistance aux termites

Étonnamment les termites préfèrent le bois. Donc l’extension en bois peut être plus facilement touchée.
Néanmoins, les traverses ou les pièces d’ossature en bois fixées à l’intérieur des murs en blocs de béton sont toujours susceptibles d’être attaquées par les termites, mais les dommages potentiels à la structure globale sont réduits car les bandes de bois ne font pas partie de la structure de la maison et peuvent être facilement remplacées.

Résistance aux inondations et aux intempéries

Le bloc de béton est plus tolérant à l’intrusion de l’eau et de l’humidité. Par exemple, si un garage devait être inondé, il serait beaucoup plus facile d’assécher ou de réparer les dommages causés aux murs. Avec le temps, l’eau qui pénètre dans les murs pourrit les revêtements extérieurs, les linteaux de fenêtres et de portes et les charpentes en bois.

Avantage du bois pour votre extension

Coût

Le bloc de béton est considérablement plus coûteux que la construction à ossature bois. Les coûts de la main-d’œuvre et des matériaux sont plus élevés pour les blocs de béton.
Tout d’abord, la main-d’œuvre disponible pour la maçonnerie en blocs est beaucoup plus rare que la main-d’œuvre disponible pour la construction des cadres de bâtons.
Deuxièmement, le coût des parpaings, des barres d’armature, du mortier, du remplissage en béton, etc. Dans les deux cas, les matériaux de charpente en bois sont toujours nécessaires.
Troisièmement, la construction d’un mur en blocs est plus coûteuse en main-d’œuvre et en équipement (c’est-à-dire en échafaudage) que celle d’un mur à ossature de bois.
Enfin, même après que les maçons ont terminé un mur, il faut des charpentiers et des menuisiers pour construire un second mur afin de permettre la pose de la tuyauterie et du câblage.

Temps de construction

Le temps de construction est également allongé lorsque les entrepreneurs utilisent le béton. Le mur ne peut être élevé qu’à une hauteur déterminée chaque jour, ce qui nécessite plus de temps pour l’installation des barres d’armature et pour remplir les cellules. De plus, des inspections supplémentaires sont nécessaires. Ce n’est qu’une fois que les murs sont en place que la charpente en bois peut commencer. Sur un projet de maison typique qui utilise le parpaing sur une charpente en bois pour l’extérieur les murs, le temps de construction peut facilement être prolongé de trois à cinq mois.

Plus d’isolation (valeur R)

La valeur R est une mesure de la capacité de la chaleur à passer du chaud au froid à travers des matériaux tels que l’isolation. Plus la valeur R est élevée, plus un matériau empêche le transfert de chaleur. Une charpente typique à montants en bois 2×6 avec un isolant en fibre de verre ou en mousse pulvérisée permet d’obtenir une valeur R d’environ 19. Un bloc de 20 cm de parpaing avec une isolation à cellules fermées a une valeur R d’environ 7. Le La valeur R dans une construction à ossature bois est supérieure à celle d’un bloc de parpaing et d’une isolation à cellules fermées.

Plus facile à rénover

Il est plus facile de découper une fenêtre plus grande lors d’une future rénovation lorsqu’il s’agit d’une charpente en bois que d’une construction en blocs de béton.

Si vous réalisez une extension de maison, vous devez décider du matériau à utiliser pour vos murs extérieurs. Examinez les points ci-dessus et discutez-en avec votre professionnel du design pour prendre la meilleure décision pour votre projet spécifique.

Quelles sont les autres solutions pour une extension de maison ?

Vous venez de découvrir les 2 extensions qui sont le plus réalisées à l’heure actuelle. Cependant, vous avez d’autres possibilités en matière d’extension de maison.

  • Le métal : c’est indéniablement un matériau dans l’air du temps. Si vous désirez amener une touche de modernité à votre maison, c’est un très bon choix. Vous pourrez aussi choisir la couleur et opter pour un toit plat. En plus, cela ne va pas vous demander beaucoup d’entretien. Par contre, le coût sera plus élevé qu’avec une extension en bois.
  • La brique : L’avantage premier de la brique, c’est que cela vous permet d’avoir une extension peu onéreuse. Par contre, si vous n’habitez pas le Nord de la France, le design ne sera pas forcément adapté à votre quartier. Autre désavantage : le temps de pose sera plus long (comme le parpaing), car il y aura un temps de séchage à respecter. Aussi, la brique n’est pas vraiment isolante.
  • Le verre : Vous aurez indéniablement une extension très lumineuse et si vous avez un bel extérieur, vous aurez l’impression d’être à l’extérieur, tout en restant chez vous. Par contre, même s’il s’agit d’un verre sécurisé, en plusieurs épaisseurs, cela reste malgré tout le matériau le plus fragile de toutes les extensions.
  • Le béton cellulaire : Par rapport au béton, vous aurez un matériau très léger. Si vous cherchez à faire une extension en hauteur, c’est une très bonne alternative au bois. L’isolation thermique et acoustique est également très bonne.



Comme vous le voyez, vous avez le choix. Prenez donc le temps de les étudier, pour faire construire l’extension qui vous convienne parfaitement. Si vous hésitez encore entre ces différents matériaux, notamment au niveau du prix, vous pouvez faire appel à un professionnel en courtage de travaux. Cela devrait vous permettre de choisir la meilleure solution, de manière plus facile.